Conseil municipal du 17 juillet 2019 – 18 dossiers dont CHIMIMECA

18 dossiers à l’ordre du jour dont :

♦ AUTORISATION DE LANCER ET SIGNER DES MARCHES PUBLICS POURTANT SUR DES AMENAGEMENTS POUR LE PARC PUBLIC, DES TRAVAUX DE RENOVATION, DE LA CREATION D’UN CITY STADE,

♦ ENQUETE PUBLIQUE CHIMIMECA

♦ ETC.

Heureusement que 4 élus de l’opposition étaient présents ce mercredi 17 juillet, car une nouvelle fois le quorum (15 personnes sur les 29 formant le conseil municipal) n’était pas atteint avec les élus de la majorité (ils sont pourtant 23 !). Pourquoi le maire s’obstine-t-il à faire un conseil municipal au mois de juillet ? Il faut toutefois admettre qu’il y avait, cette fois-ci, un sujet essentiel à aborder en conseil, celui de l’installation sur la commune d’une entreprise classée SEVESO.

Règlement européen sur la protection des données

Il faut tenir à jour et assurer une protection optimale des données personnelles utilisées par les collectivités. Un retraité de la mairie, mais toujours employé pour l’informatique, va assurer ce poste. Nous avons voté pour.

Acquisition d’un terrain

La Métropole de Lyon a souhaité vendre un terrain nu de 540 m² lui appartenant, rue Jean Moulin. La commune de Jonage se porte acquéreur pour 395 m² « pour une utilisation restant à définir » (?!) Nous ne sommes pas dupes,  le maire sait très bien ce qu’il va faire de ce terrain, mais il n’a pas voulu l’annoncer en conseil en dépit de nos questions répétées.

Les 145 m² restant seront affectés à la réalisation de 6 places de stationnement et les travaux seront réalisés par la Métropole. Nous avons voté pour.

Signature d’un bail précaire

Certains jonageois ont pu constater des travaux place Général de Gaulle et plus précisément dans la descente desservant l’entrée de la salle municipale sous le restaurant. La mairie édifie un local de 32 m² composé d’une cuisine sushis, d’une salle sushis, d’un auvent et d’un coin sanitaire. La location prendra effet au 1er août prochain, moyennant un loyer de 80 € / mois.  Nous avons voté pour.

Mise à disposition d’un terrain communal

Il s’agit du Family Park, espace de loisirs situé à la limite de Meyzieu. Le maire renouvelle la convention de mise à disposition à compter du 18 juillet. Il a également informé le conseil municipal que ce contrat ne pourrait pas, normalement, être renouvelé après la saison estivale 2019. A suivre… Nous avons voté pour.

Autorisation de lancer un marché à procédure adaptée (MAPA)

Notre arlésienne de parc public revient sur le devant de la scène, 2020 est très proche ! Si le projet que l’on nous promet depuis bientôt 20 ans voit enfin le jour, nous serons les premiers à nous en réjouir. Pourtant il est difficile d’être optimiste lorsque, questionné par Laurent Chervier, le maire a répondu devant le Conseil qu’il n’avait aucun projet concret à présenter et que s’il lançait un MAPA, c’est justement pour savoir le coût des réalisations avant de définir le détail des équipements prévus pour ce parc (Sic). La logique voudrait pourtant qu’on fasse chiffrer le coût de la réalisation seulement après avoir établi un projet précis. Pourtant, dans notre commune, le maire qui est omniscient et omnipotent en a décidé autrement, et il prévoit une dépense de 150.000 €. Nous avons voté pour en espérant qu’un jour les jonageois pourront profiter d’un réel espace vert.

Rénovation des tennis

C’est voté…. Les joueurs de tennis vont voir leurs courts rénovés. Pour les terrains couverts, une deuxième membrane de couverture de toile sera installée pour neutraliser les problèmes de condensation et ils seront équipés d’un nouvel éclairage à ampoules LED. Nous avons voté pour.

Création d’un city stade

On voit ressurgir ce projet à quelques mois des prochaines échéances électorales municipales alors que  le maire avait déjà fait voté un MAPA  lors du conseil du 25 février 2014, là encore juste avant les élections municipales …. Le 15 mai 2017, il a fait voter par le conseil municipal une demande de subvention de 50 K€ pour le city stade. Interrogé par nos soins lors de ce conseil, le maire a précisé qu’il n’avait pas reçu cette subvention, mais on ne sait pas s’il a l’intention de refaire une demande. Ce projet revient donc sur le « terrain » et il lance un MAPA mais sans bien savoir ce qu’il veut faire. Refusant de dire à quel endroit exact il prévoyait l’installation de cette aire de jeux dans le complexe Agora, il a motivé ce projet par le coup de pouce qui pourrait ainsi être donné au club de futsal local pour ses entraînements qui ne bénéficie actuellement que d’un nombre très réduit de créneaux horaires dans le gymnase. S’agissant d’une structure extérieure, non couverte, il parait peu probable que cet équipement puisse vraiment être utile pour Jonage Futsal car les revêtements de sol et les dimensions prévues ne correspondent pas vraiment avec les nécessités de cette discipline sportive. En revanche, cette réalisation serait certainement de nature à contenter les enfants non licenciés d’un club sportif de la commune. Dans cette optique se posera alors l’épineux problème de sa situation géographique…

 Il s’agit encore là d’un lot de 85.000 €, mais ne s’appuyant sur aucun projet vraiment concret.

Enfin, pour mesurer toute la cohérence des prévisions de notre maire, il faut se rappeler la cérémonie des vœux,  en janvier 2018, au cours de laquelle il avait annoncé que ce projet de city stade serait remplacé par la création d’un « pump track » . Cette décision d’abandon se justifiait, selon ses informations, par le coût important généré par l’entretien et la remise en état de ce type d’installations qui est régulièrement dégradé. Nous avons voté pour afin que les jeunes jonageois puissent avoir un espace à eux.

Ecritures en non-valeur

La trésorerie de Meyzieu a indiqué des écritures à enregistrer en « créance irrécouvrable ». Bien évidemment nous lui avons posé la question concernant l’ancienne fleuriste et les six mois de loyers impayés de l’année 2017, loyers qui avaient été enregistrés en recettes tout au long de l’année 2017. Le maire, s’est alors excité et nous a répondu que c’était hors sujet… Nous nous posons beaucoup de questions quant à la gestion financière de notre commune, comme l’avait fait, en son temps, la Chambre Régionale de la Cour des Comptes. Nous avons voté contre.

Enquête publique CHIMIMECA

Le clou de la soirée ! Dans cette usine qui souhaite s’installer à Jonage, seront manipulés des polluants et utilisés des hydrosulfites qui peuvent engendrer, notamment, des nuisances olfactives (odeur d’œuf pourri). Réponse du maire : « D’après le rapport de l’enquête publique, l’entreprise ne présente pas de danger. Certaines observations sont soumises à l’entreprise qui doit apporter des réponses précises. Après les premières analyses, une réponse rassurante a été transmise au Préfet du Rhône ; toutes les mesures seront prises pour qu’en cas d’incident les habitants des communes voisines ne risquent rien ». Et dans le même temps, le maire nous annonce qu’il y aura une grande aire de prévue afin que les pompiers puissent intervenir facilement en cas d’accident. Alors, risque ou pas risque ? M. le maire il va falloir prendre une vraie décision responsable  et vous inquiéter un peu plus du cadre de vie et même de la santé de vos administrés. On est bien loin de l’image « Jonage paradis de l’est lyonnais » que vous donniez à la commune il y a quelques temps. Nous avons voté contre après que Laurent Chervier ait sommé le maire de prendre une position à la hauteur de la gravité de ce dossier et en lui rappelant que pour nos concitoyens, il serait à jamais le maire ayant autorisé l’installation d’une usine SEVESO sur notre commune.

Fin du conseil où il y avait un peu de public qui était venu surtout pour les explications du dernier point. Espérons que ces personnes auront trouvé une réponse à leurs inquiétudes, mais ce n’est pas certain…

Voir article de presse du Progrès du 19/07/2019 : http://www.jonageavanttout.fr/le-progres-19-07-2019- chimimeca