La réforme scolaire à Jonage – où en sommes nous ???

bonnet aneFin 2012, le gouvernement actuel annonçait la réforme scolaire avec une mise en place au plus tard à la rentrée de Septembre 2014.

Le maire de Jonage n’a pas voulu, avant les élections municipales, chercher des possibilités d’adaptation des rythmes scolaires. Il s’est même déclaré totalement contre une quelconque mise en place de ceux-ci en traitant cette réforme de stupide.

Pour la 1ère année, le coût de cette réforme, pour la commune, serait de l’ordre de 50.000 €, soit    1 % du budget communal. Sachant qu’une commune, bien gérée, peut absorber, sans trop de difficulté, ce surcoût. L’Etat a prévu de verser une indemnité par enfant et les familles inscrivant leurs enfants à ces activités, participeront financièrement.

Le 5 Juin 2014, lors d’une réunion avec les parents d’élèves, le maire a annoncé qu’il était dans l’obligation d’appliquer la loi et donc de trouver des solutions urgentes pour la rentrée du mois de Septembre 2014.

Fin juillet 2014, certains parents ont reçu, par mail, un questionnaire pour recenser les enfants qui pourraient être inscrits au périscolaire. La date du sondage n’était certes pas bien choisie et compte tenu des délais contraints, il était évident que la volonté du maire était plus de créer une garderie qu’une véritable animation périscolaire.

Par manque d’anticipation, la mise en place des APC (Activités pédagogiques complémentaires)  n’est toujours pas réalisée à ce jour et nous n’avons aucune date de fixée. Actuellement, les APC sont transformés, tout simplement, en jeux de ballons dans la cour pour les plus grands et en coloriages pour les plus jeunes. Nous laissons le soin aux parents d’apprécier !!!!

Lors de la campagne pour les dernières élections municipales, “Jonage avant tout” s’était beaucoup investi pour préparer la mise en place de la réforme scolaire et avait notamment formulé les propositions suivantes pour notre commune :

– Utilisation de l’aide de l’Etat pour l’embauche d’un animateur par école, dans la mesure du possible.

– Appel au bénévolat, notamment des personnes retraitées susceptibles de transmettre leur savoir dans des domaines variés (lecture d’histoires, jeux de société, dessin, couture, tricot, poterie…)

– Développement des activités éducatives et sportives (initiation à l’informatique, aux différentes disciplines sportives que ce soit en sport collectif ou individuel…)

Le nombre de salles municipales à Jonage (complexe sportif Agora et médiathèque pour la culture) est largement suffisant pour permettre l’épanouissement de nos enfants pendant les temps de loisirs.

Vous avez dit démocratie ???

marianne baillonnée

Sept mois se sont écoulés depuis les dernières élections municipales à Jonage, le ton de la mandature est donné :

Nous avons assisté à 8 conseils municipaux depuis le 23 mars 2014, et l’on peut dire que chaque fois que nous sommes intervenus, le maire a montré de l’agacement voire un réel mépris à notre égard (venez assister aux conseils municipaux, vous serez surpris par l’ambiance de ceux-ci), la parole au public étant toujours interdite à la fin du conseil. Le sommet fut atteint lors du conseil du 14 octobre 2014 où le maire a refusé de répondre à nos questions, n’est-il pas le garant de l’intérêt des Jonageois ? On peut en douter !!!!!

Monsieur le maire reste dans ce nouveau mandat le despote que l’on a connu lors des mandats précédents. La démocratie à Jonage n’est pas d’actualité.

Indépendamment de cette attitude, sachez que vos conseillers municipaux représentant « Jonage Avant Tout« , sont attachés à ne rien laisser passer et à questionner le conseil municipal sur tous les sujets importants. Après concertation chacun d’entre nous prend alternativement la parole et nous avons déjà réussi à décontenancer les élus en place par la pertinence de nos interventions, nous continuerons sur cette voie.

Le maire a mis en place 3 commissions. Bien sûr à ce jour, à l’exception du CCAS, aucune réunion  ne s’est tenue et nous ne connaissons même pas de manière précise les attributions des adjoints.

Lors des différents conseils qui ont eu lieu avant l’été, nous avons examiné le budget primitif (prévisionnel de la commune) et le compte administratif (réalisé 2013). Nous avons pu constater que pour boucler l’année 2013 il a fallu faire appel à 743 000 euros de trésorerie ; « c’est en attendant le versement des dotations de l’état et également la vente de foncier » nous a informé le maire. Problèmes de réalisations !!!!!!Lors duconseil du 14 octobre 2014, le maire a fait voter un nouvel emprunt de 743 000 euros sur 20 ans, car il faut rembourser l’appel à trésorerie. La dette de Jonage dépasse désormais les 8 millions d’euros. Nous avonsbien sûr voté contre ces dispositions.

Lors du vote des subventions aux associations, nous avons demandé que les présidents d’associations occupant un poste de conseiller municipal démissionnent de leur mandat de président, par soucid’équité, ceci pour éviter de se trouver dans une situation de conflit d’intérêt. Le maire nous a indiqué qu’il n’y avait aucun problème car c’est lui qui décidait !!!

Enfin le grand jeu de Monopoly de M. le maire se poursuit avec des opérations foncières et immobilières au gré de chacun des conseils.

Voilà donc notre ressenti de 7 mois de mandature. Nous sommes déterminés à nous faire entendre, à défaut d’être écoutés, et à représenter les 846 Jonageois qui nous ont fait confiance. »

Les 4 élus du groupe « Jonage avant tout«